Contre le « communisme » ayant réellement existé comme pratique de réduction en esclavage des travailleurs, l’ambition de ce livre est de restaurer l’essence originale du marxisme comme théorie de la libération.

Inscrit dans le réel des mutations du capitalisme et de ses contradictions sociales, Marxisme et Liberté revient sur des moments fondateurs d’une pensée émancipatrice inachevée: 1. l’évolution de l’économie politique anglaise, les doctrines révolutionnaires françaises et la philosophie idéaliste allemande ; 2. les luttes de classes, à l’époque de la guerre de Sécession, de la Commune de Paris, de la Première Guerre mondiale et de la Révolution russe ; 3. le marxisme appliqué aux problèmes soulevés par le mouvement vers la dictature économique d’un côté et la liberté absolue de l’autre.

Pour rédiger ce livre Raya Dunayevskaya a nourri sa réflexion de la confrontation avec plusieurs mouvements : celui des ouvriers américains se heurtant aux réalités du machinisme et qui, au-delà des revendications salariales, exigeaient de meilleures conditions de travail et un mode de vie tout à fait nouveau ; celui des ouvriers d’Allemagne de l’Est et de Hongrie qui défièrent le totalitarisme russe en 1953 et 1956 ; le mouvement des Noirs pour les droits civiques ; l’irruption de l’automatisation dans l’industrie.

C’est bien des modalités d’une rupture révolutionnaire anti-autoritaire et émancipatrice dont discute ici l’auteure.